Contactez-nous

Assurance habitation : ces 7 points à vérifier avant de partir de vacances

25/04/2019

Avant de partir pour une petite ou grande escapade cet été, pensez à vérifier que votre logement est bien couvert par votre assurance habitation. Dégât des eaux, cambriolage, tempête, incendie…, les sinistres ne prennent pas de vacances et surviennent en toutes saisons, aussi bien au printemps qu’en été.

En cas d’absence prolongée des occupants, les dégâts peuvent prendre une toute autre ampleur. Pis, ils ne seront pas toujours remboursés si vous n’avez pas pris vos précautions en amont et bien lu les clauses de votre contrat.

Avant de partir, mieux vaut donc prendre soin de bien lire les conditions de garanties et vérifier auprès de votre assureur que vous êtes bien couvert. Pour vous aider, nous avons listé-ci-dessous, les principaux points qui peuvent poser problèmes !

Cambriolages : boucler et sécuriser son logement
Contre le vol, les assureurs exigent que persiennes et volets soient fermés pour éviter les intrusions dès que l’absence dépasse 24 heures. Quant aux bijoux ou autres objets de valeur, mieux vaut que vous les déposiez dans un coffre, un meuble fermé à clé chez vous lors de toute absence prolongée (par exemple plus de 10 jours). Sans ces précautions l’indemnisation pourrait être revue à la baisse (30 %, 50 %...). Gare également à la clause d’inhabitation en cas de cambriolage. Des assureurs ne couvrent pas en cas d’absence au cours de l’année pendant plus de 90 jours, parfois même moins (par exemple, 60 jours). Cette durée est souvent calculée en cumulant les jours d’absence sur 12 mois, les départs en week-ends de 2 ou 3 jours ne comptant pas. Vous devrez lire votre contrat entre les lignes avant de partir. Si vous partez plus fréquemment (si vous êtes retraité, par exemple) ou s’il s’agit d’une résidence secondaire, demandez la suppression de cette clause contre un supplément de prime. Si votre logement est équipé d’une alarme, d’un système de télésurveillance relié à une centrale, vous partirez dans tous les cas plus serein.

Dégâts des eaux : couper l’alimentation
Pour être couverts contre les dégâts des eaux, vous devez couper l’eau dès lors que vous vous absentez pendant plus de 7 jours, voir même seulement 3 ou 4 jours pour certaines assurances. Vérifiez les règles de votre contrat. En cas de sinistre et sans respect de ces clauses, vous risquez de voir votre garantie dégâts des eaux fondre. En hiver, pour un dommage survenu après la rupture d’une canalisation gelée, là encore, pratiquement tous les contrats imposent que vous preniez les dispositions nécessaires pour protéger votre logement du gel en maintenant une température minimale ou en procédant à la vidange des canalisations si vous êtes absent longtemps. Sans ces précautions, votre responsabilité peut être mise en cause et vous risquez d’en payer les conséquences (par exemple, 30 % de réduction sur l’indemnisation des assurés négligents).

Dépendances : vérifier qu’elles sont bien garanties
Les caves, chambres de bonnes, cabanons de jardin, granges ou autres dépendances ne sont pas systématiquement couvertes contre le cambriolage ou les éventuelles détériorations. Là encore, si vous y rangez de nombreux biens, épluchez attentivement votre contrat afin de vérifier si vous êtes bien couvert ou si vous devez souscrire un avenant. Si vous entreposez un bateau dans un garage, un hangar ou plus simplement sous une bâche, au fond de votre jardin, vous ne serez pas toujours garanti en cas de vol ou de destruction. Attention donc à surveiller ce point, ces biens de valeurs devront être assurés directement.

Jardin : tout ranger avant de partir
Si vous avez dans votre jardin des serres, du mobilier, si vous avez fait installer des systèmes d’arrosage automatique ou d’éclairage…, regardez si, par exemple, en cas de vol ou de destruction après une tempête, vous pourrez réclamer une indemnisation. Des assureurs proposent des options jardin ou plein air pour garantir ce type de risques. Sinon, rangez ce que vous pouvez ranger avant de vous absentez longtemps. Les tondeuses à gazon autoportées sont parfois assimilées par des assureurs à des véhicules à moteur et n’entrent donc pas dans le champ d’une multirisque habitation s’ils sont à l’origine d’un accident ou simplement détruits ou volés. Vérifiez également que vos clôtures ou votre portail automatique sont aussi couvertes, ce qui n’est pas toujours le cas. Idem pour les frais de remise en état d’un mur extérieur tagué.

Orage : débrancher les appareils
Les orages peuvent créer de très gros dégâts et la plupart des contrats n’indemnisent que les biens détruits directement par l’impact de la foudre. Les ordinateurs ou téléphones "grillés" après le passage d’un orage ne seront pris en charge que si votre contrat inclut une couverture "Dommages électriques". Afin d’éviter toute mauvaise surprise, pensez à débrancher ces appareils (box..)

Catastrophe naturelle : c’est couvert mais …
Vous craignez dans votre secteur des inondations, une avalanche, un glissement de terrain, une coulée de boue, une grande sécheresse, un tremblement de terre… Préventivement vous ne pouvez pas grand chose sinon examiner de près ce volet dans votre contrat quand vous habitez une région à risques. Sachez que ces événements seront toujours pris en charge à partir du moment où ils sont reconnus catastrophe naturelle par un arrêté préfectoral. Idem pour une tempête violente, un ouragan, un cyclone quand généralement ils dépassent les 100 km/h. Par contre, les conséquences d’autres accidents climatiques, d’une puissance moindre et donc non reconnus catastrophes naturelles (par exemple, le débordement d’un ruisseau au fond du jardin, la grêle et, en hiver, dans certaines régions, le poids de la neige sur le toit) ou un vent juste très fort, ne seront pas assurées automatiquement.

Location de vacances : faire suivre votre assurance
Le volet responsabilité civile de votre multirisque habitation prévoit généralement une garantie villégiature qui couvre tous les membres de votre famille à l’origine de dommages matériels et immatériels résultant d’un incendie, d’une explosion et d’un dégât des eaux, dans l’appartement, la maison, le mobile-home ou la caravane occupé à titre gratuit ou en location de vacance. Attention les assureurs limitent cette couverture pour des séjours n’excédant pas une certaine durée sur l’année. Par exemple 3 mois. En cas de location plus longue, vous devrez souscrire une garantie à part. Cette couverture est plus ou moins étendue. Elle peut par exemple s’arrêter aux frontières de l’Hexagone, exclure certains pays ou ne concerner que le local et les biens du propriétaire loueur à l’exclusion de vos objets personnels.

Un doute ? Une question ?
Appelez votre conseiller au 01 40 07 03 99 pour vérifier votre contrat Habitation !

Déclarer un sinistre
Demande de devis
Demande d'informations
Contactez-nous
Pour une demande de devis, d’information ou de rendez-vous. Un conseiller vous appellera !
Téléphone

01 40 07 03 99

Adresse

103 rue de Miromesnil 75008 Paris

Horaires

Ouverture 5 jours/7
Du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h30
et de 13h30 à 18h30

Accès

Métro : arrêt VILLIERS Ligne 2 et Ligne 3
Bus : 30, 53, 94

Email

Veuillez remplir le formulaire