Contactez-nous

Épargne salariale, intéressement et participation

Motiver les salariés, leur permettre d'épargner sans charges

Objectifs

Favoriser le dialogue dans l'entreprise.

Pour qui ?

Les salariés et les dirigeants.

La garantie

Elle associe un cadre collectif défini au niveau de l'entreprise et une initiative individuelle du salarié. Elle permet à ce dernier de se constituer une épargne d'une sécurité et d'un rendement supérieurs à celle qu'il pourrait se constituer à titre individuel.

Notre expertise

La parfaite connaissance de ce mécanisme à double avantage :

  • Pour l'entreprise : des rémunérations supplémentaires motivantes, sans charges sociales et adaptées aux réalités économiques du moment.
  • Pour les salariés : se constituer une épargne personnelle avec l'aide de l'entreprise. Cette épargne peut être affectée notamment à la constitution d'un complément de retraite.

Bon à savoir

L'intégration de l'épargne salariale dans l'obligation annuelle de négocier (dans les entreprises employant plus de 50 salariés) fournit l'occasion d'échanges fructueux sur la manière dont se construisent les performances de l'entreprise.

Pour aller plus loin

Épargne salariale, intéressement et participation

La rémunération constitue une importante variable susceptible d’influencer efficacement la motivation des salariés. Ce fait peut être combiné avec les intérêts de l’entreprise grâce à la mise en place de certains dispositifs tels que l’épargne salariale, l’intéressement et la participation.

En quoi consiste l’épargne salariale ?

Réaliser des économies sur son salaire est tout à fait possible grâce à l’épargne salariale.

Qu’entend-on par épargne salariale ?

L’épargne salariale est une forme de placement collectif destiné aux salariés d’une entreprise. Le montant n’est pas déduit du salaire, mais est calculé en fonction des résultats et des performances de l’entreprise. Sinon, il prend la forme d’une quote-part des bénéfices de l’entreprise.

Que gagne-t-on à travers l’épargne salariale ?

L’épargne salariale permet au salarié d’économiser progressivement de l’argent, afin de constituer ultérieurement un revenu supplémentaire. Les fonds peuvent être placés dans un plan épargne entreprise (PEE), dans un plan épargne pour la retraite collective (PERCO), dans un plan épargne inter-entreprise (PEI) ou dans un compte-épargne-temps.

Sur les plans législatif et fiscal, ce placement offre également un cadre intéressant, aussi bien au salarié qu’à l’entrepreneur. L’épargne salariale représente, avant tout, le meilleur moyen pour booster la motivation des salariés, en associant leurs performances aux bénéfices de l’entreprise.

Qu’est-ce que l’intéressement ?

L’intéressement est un dispositif spécialement lié à la performance de l’entreprise qui, à son tour, dépend des salariés.

Le principe de l’intéressement

Concrètement, l’entreprise verse une prime à chaque salarié suivant les efforts qu’il a fournis, en vue d’améliorer la performance de l’entreprise. Cette dernière fixe les règles et les critères dans une démarche volontaire. Les primes d’intéressement peuvent être directement reversées au salarié ou placées sur un plan d’épargne salariale.

Calcul de la prime d’intéressement

Le calcul est directement lié aux résultats et performances, suivant une répartition uniforme ou proportionnelle. Le salaire et le temps de présence du salarié à son travail sont les principaux critères pour procéder au calcul. La moyenne du montant de l’intéressement depuis 2019 est de 1 828 € par salarié.

Qu’est-ce que la participation ?

La participation est établie suivant les bénéfices de l’entreprise. Cette forme de prime est obligatoire à toutes les entreprises ayant un effectif supérieur à 50 personnes. En dessous, elle reste facultative.

La base de la participation

Concrètement, l’entreprise redistribue une partie de ses bénéfices au profit des employés suivant des règles préétablies, tenant compte d’une proportion avec le salaire. Toutefois, le montant ne doit pas dépasser le plafond annuel de la Sécurité Sociale (Loi Pacte).

Calcul de la participation

La participation est soumise aux prélèvements sociaux. Elle reste exonérée de l’impôt sur le revenu, à condition que la somme soit directement versée sur un compte d’épargne salariale. Une formule fixée par la loi permet de calculer la part des salariés sur les bénéfices réalisés.

À l’instar de l’intéressement, la répartition de la somme peut être uniforme ou proportionnelle. Dans tous les cas, le montant moyen de la participation est de 1 398 €.

Bref, l’épargne salariale, la participation et l’intéressement sont de dispositifs favorables aussi bien à l’entreprise qu’aux salariés, à condition que chaque partie sache en tirer profit.

Fotolia_137196010_S_0